AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Raisons de mon Engagement Politique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fonzie
Adhérent
Adhérent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 46
Age : 29
Localisation : Yeaaah !
Parti politique et emploi : Front National
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Les Raisons de mon Engagement Politique   Sam 3 Nov - 0:42

Avant le soi disant séisme anti démocratique de 2002. Je n'étais qu'un pauvre jeune sot qui n'avait aucun gout pour la politique.
J'avais déjà assisté lors des élections de 1995 au vote de mon père dans l'isoloir pour "Chirac" et jusqu'à 2002, rien d'autres.

Or le soir du 21 avril, cela fut une révélation, non pas divine, mais patriotique. Lorsque j'ai vu Jean Marie Le Pen au second tour, je me suis pris d'amour pour les idées qu'il défendait a savoir La Patrie et La Justice.

Du coup j'ai cherché a beaucoup m'intéresser a la Politique, en m'aidant de l'histoire comme référence et j'ai fait mes choix et forger mes opinions.

Depuis, je suis la progression du Front National, affirmant toujours les idées de ce Parti a mes amis et a ma Famille. J'argumentais, je surenchérissait et je m'interposais a beaucoup d'idées.

Et c'est alors que vint le 22 avril 2007, je votais pour la première fois pour le Front National. Bien que déçu par le résultat, je persévère a croire en ce parti. Je sais qu'un jour il sera a la place qui lui est due a l'Elysée et que je ne faillirais jamais a mon devoir de Patriote.


Ceci pour vous dire que j'entends bien, pendant mon mandat de Modérateur sur ce forum, défendre ces valeurs qui me sont chères, a moi, aux Patriotes de tout bord, déçus par l'UMPS, reine de l'échec persistant.

Voila


drapeau Le Pen drapeau

Longue vie aux Patriotes
Longue Vie au Front National

Et souvenez vous toujours de ce que Jean Marie Le Pen a dit :

"Nous sommes ceux qui rions dans les Tempêtes et qui rions dans les défaites. Nous rions dans les Tempêtes parce que nous savons qu'après la pluie vient le beau Temps."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Sam 3 Nov - 0:54

Cool. Bon maintenant faut arriver à dépasser le Front et découvrir les joies du fascisme spirituel.
Revenir en haut Aller en bas
Fonzie
Adhérent
Adhérent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 46
Age : 29
Localisation : Yeaaah !
Parti politique et emploi : Front National
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Sam 3 Nov - 11:28

Kimitake a écrit:
Cool. Bon maintenant faut arriver à dépasser le Front et découvrir les joies du fascisme spirituel.

Je ne suis pas un fasciste, tout ce en quoi je crois, c'est la Nation, l'amour du Pays. C'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Le président
Le président
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1158
Age : 29
Localisation : Marseille
Parti politique et emploi : UMP - Droite libérale ! Emploi : Étudiant en Droit, Conseiller Régional des jeunes.
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Sam 3 Nov - 11:31

Kimitake a écrit:
Cool. Bon maintenant faut arriver à dépasser le Front et découvrir les joies du fascisme spirituel.

T'es un malade toi !

PAS DE FASCISME SUR MON FORUM !

SPIRITUEL OU PAS,

LES FACHOS C'EST PAS ICI !

Après on me demandera pourquoi je banni...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://juliencalabro.fr.nf
Jérémy-64
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 250
Age : 30
Localisation : Partout
Parti politique et emploi : Napoléon
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Sam 3 Nov - 15:34

Kimi contrôle tes dérapages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Sam 3 Nov - 15:49

Fonzie a écrit:
Kimitake a écrit:
Cool. Bon maintenant faut arriver à dépasser le Front et découvrir les joies du fascisme spirituel.

Je ne suis pas un fasciste, tout ce en quoi je crois, c'est la Nation, l'amour du Pays. C'est tout.

Eh bien justement, il faut réussir à dépasser tout ça pour progresser un peu. Appelle ça comme tu veux, je ne tiens pas spécialement à l'appelation "fasciste" qui est généralement incomprise des imbéciles (je ne citerais personne, je n'en pense pas moins), mais je peux te conseiller plusieurs lectures didactiques.
Revenir en haut Aller en bas
Fonzie
Adhérent
Adhérent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 46
Age : 29
Localisation : Yeaaah !
Parti politique et emploi : Front National
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Sam 3 Nov - 15:50

Kimitake a écrit:
mais je peux te conseiller plusieurs lectures didactiques.

Toute oeuvre d'auteur est bonne a connaitre.
Donne moi en quelques unes, si tu veux bien Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Sam 3 Nov - 16:03

Déjà, tu peux commencer par Gilles, de Pierre Drieu La Rochelle. C'est un roman dans lequel il est assez difficile de rentrer, puisqu'il s'ingénit à traduire la vacuité spirituelle de l'entre-deux-guerres, mais il retrace le parcours d'un homme libre de la Grande Guerre à la guerre d'Espagne. Le résultat est assez génial - c'est à mon avis un des dix grands romans français du XXème siècle.

Plus faciles d'accès, les livres très plaisant des Hussards, comme Le Hussard bleu de Roger Nimier ou L'Europe buissonnière d'Antoine Blondin.

Je peux te conseiller également divers ouvrages de Hermann Hesse, comme Le loup des steppes, de Robert Brasillach, comme Les sept couleurs, de Michel Tournier, comme Le Roi des Aulnes, de Julius Evola (Orientations - que tu peux lire en ligne ici), de Jean Raspail (Le camp des saints) ou de Volkoff, mais on commencer doucement.

Je te propose ici un petit digest (format PDF, clic droit/enregistrer la cible sous) qui devrait t'amener sur le bon chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Sam 3 Nov - 22:25

Tiens, le prologue de Sparte et les Sudistes, de Maurice Bardèche :

Citation :
C'est peut-être un grand malheur de ne pas allumer les lampions quand les autres les allument. Je n'ai pas sorti mes drapeaux pour la victoire des démocraties. Je me sentais en quarantaine : il me semblait que toute une partie de moi-même avait été vaincue.

Je suis resté depuis ce temps un étranger parmi les hommes de mon temps. Le monde qui se construisait sous mes yeux, il me semblait qu'il opprimait ce qui, en moi, me paraissait le plus vivace. Celte répulsion s'étendait à beaucoup de choses. Je détestais le plas¬tique, la publicité, le chewing-gum. plus tard je m'habituai mal à certains ornements en nylon et au chandail qui devint le costume ordinaire des ecclé¬siastiques. Il ne me venait pas à la pensée que ces répugnances pussent être étrangères l'une à l'autre. On m'avait imposé une religion et je refusais les eaux du baptême : et en même temps que les eaux du baptême, la gandhoura, le fez, les babouches qu'il fallait désor¬mais porter. Des milliers d'hommes étaient comme moi et regardaient avec suspicion le nouvel uniforme du croyant.

C'est qu'en effet, le tournant du XXe siècle avait été marqué par une guerre de religion, cela, nous le savions tous. Mais nous ne savions pas bien ce qu'était une guerre de religion. Nous croyions, en nous référant à ce qu'on appelait dans le passé « guerre de religion », que l'objectif était d'extirper l'hérésie, que cela n'allait pas au-delà de la destruction des temples et du bûcher des pasteurs, résultats qui furent généralement supportés avec patience. Nous ne savions pas, parce que nous ne faisions référence qu'à notre propre histoire, que la victoire d'une religion est aussi la victoire d'un Koran et l'instauration d'une certaine optique qui colore toutes choses : non seulement la politique, mais les moeurs, les habitudes, les jugements qu'on porte sur les choses, en un mot, toute la vie. En proclamant le triomphe d'une certaine religion, il a donc fallu détruire non seulement les structures, mais plus profondément une certaine manière d'être. Et l'étendue et la portée de ces destruc¬tions ont été peu aperçues en général.

Car l'hérésie avait des racines, un certain mode de sensibilité, une certaine prédisposition de l'être humain qu'il a fallu, en même temps qu'on détruisait l'hérésie, changer et expurger. Et c'est un sang nouveau qu'il fallait transvaser dans toute une catégorie d'êtres humains, si l'on voulait voir disparaître à jamais une certaine morale et, finalement, une certaine conception de la vie.

Or, c'est toute une partie de la morale commune qui a été atteinte en même temps, car les morales hérétiques ne sont pas des fleurs monstrueuses qui naissent de quelque terreau empoisonné, elles ne font que déve¬lopper par élection certaines branches de la morale commune. Il n'est pas difficile de voir quelles sont les branches de la morale commune, de la morale la plus traditionnelle, qui ont été délabrées et saccagées par la condamnation portée sur une certaine définition de l'homme. Le devoir de discipline, le respect de la parole donnée, le culte de l'énergie et des vertus viriles, le choix des hommes en fonction de leur courage et de leur attitude devant la vie, sont devenus également vertus et méthodes suspectes parce qu'elles avaient conduit à une obéissance qu'on jugeait aveugle, à une fidélité qui avait été déclarée criminelle, à un idéal humain qu'on regar¬dait comme barbare, et qu'elles risquaient d'établir une hiérarchie qu'on refuse.

Et, avec cette morale, c'est toute une famille de l'espèce humaine qu'on mettait à la porte de la civili¬sation. Cette exclusion était d'autant plus singulière que ce tempérament avait été jadis non seulement toléré, mais exalté par la République. Quand j'étais enfant et que j'admirais Lazare Canot, Hoche, Desaix, Kléber, et aussi le petit Viala et le tambour Bara, et même Danton et plus tard Clemenceau, c'est cette espèce d'hommes qu'on me recommandait d'admirer. Et plus tard, dans cet autre livre d'images qu'est l'histoire romaine, c'était Regulus, c'était Cincinnatus, c'était Horatius Cocles, héros de cette république exemplaire qui avait nourri tant de générations. Toute ma jeunesse de bon élève se révoltait contre la religion nouvelle. Et même le petit Jacobin que j'avais été à quatorze ans se réveillait en moi, ne comprenant plus pourquoi on dégradait sur le front de l'histoire ces hommes de bronze qu'on m'avait appris à aimer. Je ne reconnaissais pas dans le démocrate de 1945 le bon petit élève de l'école commu¬nale que j'avais été, le boursier que j'avais été, le fils de petit fonctionnaire radical-socialiste que j'avais été, et qu'au fond je n'ai pas cessé d'être.

Alors j'avais l'impression que cette énucléation qu'on avait fait subir à l'Europe à la suite de la guerre, ce n'était pas l'Europe seule qu'elle avait touchée, mais toute la civilisation, l'espèce humaine tout entière. De même qu'en supprimant au coeur de l'Europe l'antique Allemagne, ce tronc germanique à partir duquel elle s'était formée dans le passé, on avait fait subir à l'Europe une ablation monstrueuse après laquelle elle n'était plus qu'un cheval aveugle qui s'appuie et se frotte machinalement sur son bat-flanc atlantique, sans force et incertain, ainsi en déracinant dans le monde moral certaines qualités élémentaires, en éliminant certains métaux qui avaient composé jusqu'à présent l'alliage humain que nous connaissons, c'était toute une sensibilité que nous avions extirpée, toute une image de l'homme, non pas seulement un régime mais tout un monde qui venait avec, botte de racines qu'on enlève avec la plante. Si bien que nous vivions dans un monde moral d'une certaine façon décervelé. L’histoire du passé ne débouchait plus sur l'homme d'aujourd'hui. La culture du passé, l'homme du passé lui-même sont comme étrangers à l'homme qu'on nous invite à être. A Nuremberg détruit par les bombes, on a reconstruit les maisons du XVIe siècle, mais en nous-mêmes, c'est le contraire : en nous-mêmes on veut construire une ville nouvelle qui nous fasse oublier les maisons d'autrefois. L'acceptons-nous ? En avons-nous même conscience ? Quand on nous invite à accepter le monde moderne, à faire en nous-mêmes un aggiornamento, une mise à jour, comprenons-nous ce qu'on nous propose, décelons-nous la manœuvre qu'on mêle subrepticement à une indispensable révision ? Savons-nous quelles rives on nous demande d'abandonner ? Et pour quel déclin ?

Les mots mêmes nous trompent, les mots surtout. On nous dit : « c'est le fascisme qu'il faut abandonner sur les rivages des morts ». Ce n'est pas le fascisme seule¬ment que je vois au bout de ma lorgnette. C'est tout un continent que nous abandonnons. Et les mots ne servent qu'à déguiser l'exode. Les fumées qui s'élèvent des cités de la Plaine nous empêchent de voir les collines heureuses que nous quittons à jamais.

Ce qui importe à l'avenir, ce n'est pas la résurrection d'une doctrine ni d'une certaine forme de l'État, encore moins d'un caporalisme et d'une police, c'est le retour à une certaine définition de l'homme et à une certaine hiérarchie. Dans cette définition du l'homme, je place les qualités que j'ai dites, le sentiment de l'honneur, le courage, l'énergie, la loyauté, le respect de la parole donnée, le civisme. Et cette hiérarchie que je souhaite, c'est celle qui place ces qualités au-dessus de tous les avantages donnés par la naissance, la fortune, les alliances, et qui choisit l'élite en considération de ces seules quotités. L'autorité dans l'État n'est rien d'autre que le respect de ces qualités et de cette hiérarchie. Elle peut s'accommoder de beaucoup de tolérance quand ce règne des meilleurs est établi. Elle n'exige la persé¬cution de personne ni l'éviction de personne. Mais je crois qu'aucune nation, aucune société ne peuvent durer si les pouvoirs qui se fondent sur d'autres mérites que ceux-là ne sont pas essentiellement précaires et subalternes. Toute nation est conduite, certes, mais toute nation également se conduit d'une certaine façon, toute nation a une conduite, noble ou basse, généreuse ou perfide, comme on dit d'un homme qu'il a une bonne ou une mauvaise conduite. Une de nos erreurs actuelles est d'admettre trop facilement que ces choses-là n'ont aucune importance.

Nous nous plaignons chaque jour de l'immoralité et nous ne daignons pas nous apercevoir que nous avons détruit nous-mêmes ou laissé détruire toute une partie des bases de la morale, qu'on les détruit encore chaque jour devant nous. Les pousses que nous avons plantées à la place des grands chênes abattus sont rabougries et se dessèchent. Et nous nous plaignons d'avancer dans un désert. C'est que nous avons reconstruit les ponts, les usines, les villes que les bombes avaient écrasés, mais non les valeurs morales que la guerre idéologique avait détruites. Dans ce domaine nous sommes encore devant un champ de ruines. Des cloportes hantent ces ruines, on y trouve des végétations inconnues, on y rencontre des visiteurs étranges. Le vide moral que nous avons créé n'est pas moins menaçant pour notre avenir que le vide géographique que nous avons laissé s'installer au cœur de l'Europe, mais nous ne le voyons pas.

Tout le monde ne s'en plaint pas. Il y a beaucoup de gens qui s'arrangent de ce vide moral auquel ils trouvent des avantages. Ils ne se font peut-être pas d'illusions sur son avenir, mais ils pensent que cet interrègne durera bien autant qu'eux. Cela leur suffit. Ils redoutent les temps encombrants où le courage fait du bruit, où l'énergie s'exhibe, où la loyauté se transforme en déco¬rations. Ils ont peu de goût pou les machinistes de ce décor. Ils trouvent un peu chère la prime qu'on leur demande pour leur sécurité, le danger ne leur parais¬sant pas urgent. C'est en effet ainsi qu'on raisonnait en 1939. Mais surtout, les fantômes dont on a peuplé leurs cervelles agitent leur sommeil : ils voient des chevaux noirs se dresser dans le ciel. Le courage, l'énergie, la loyauté, leur paraissent de gros mots inquiétants. Ce vocabulaire de professeurs de gymnastique débouche sur Sparte, l'enfant au renard, les soldats de l'an II, Robespierre, les canons qui remplacent le beurre, et Napoléon qui finit toujours par percer sous le jacobin Bonaparte. Ces limites de leur cervelle ne sont pas pour rien dans leur découragement. Et si tant de gens se laissent faire sans protester l'opération qu'on fait aux matous pour les transformer en chats paisibles, c’est en grande partie parce qu'ils ne voient pas très bien à quoi peut leur servir ce qu'on leur enlève : ils pensent même confusément que cela ne peut servir qu'à de vilaines choses.

Il n'est pas inutile, peut-être, d'essayer de les persu¬ader que tout sert dans la vie, y compris les qualités qu'on regardait autrefois comme celles d'un homme. Essayons de les rassurer. Ce n'est pas d'une doctrine qu'ils ont besoin, comme on le répète trop souvent, mais du sentiment d'une certaine parenté. Montrons-¬leur donc les cercles concentriques qui s'étendent autour de la petite opération qu'on leur propose, autour du petit traitement auquel ils se prêtent si volontiers, car il est bénin, bénin comme disait monsieur Purgon.
Revenir en haut Aller en bas
Fonzie
Adhérent
Adhérent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 46
Age : 29
Localisation : Yeaaah !
Parti politique et emploi : Front National
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Lun 5 Nov - 20:20

Kimitake a écrit:

Je peux te conseiller également divers ouvrages de Hermann Hesse, comme Le loup des steppes, de Robert Brasillach, comme Les sept couleurs, de Michel Tournier, comme Le Roi des Aulnes, de Julius Evola (Orientations - que tu peux lire en ligne ici), de Jean Raspail (Le camp des saints) ou de Volkoff, mais on commencer doucement.

Ceux la je les ai lu Wink
Mais mon préféré reste Le Loup des Steppes, meme s'il a été ecrit par l'adjoint de Dodolf What a Face

Mais bon, j'estime qu'un livre est un livre, meme si son auteur a pu etre un des pires déchets de la Terre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rez-k
Visiteur
Visiteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13
Age : 29
Localisation : Caen
Parti politique et emploi : Gauche, étudiant
Date d'inscription : 03/11/2007

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Lun 5 Nov - 20:35

Fonzie a écrit:
Je sais qu'un jour il sera a la place qui lui est due a l'Elysée et que je ne faillirais jamais a mon devoir de Patriote.

J'veux pas casser tes espoirs, mais pour moi il y a vraiment aucune chance pour que le FN arrive à l'Elysée (de même que les partis d'extrème-gauche). On l'a bien vu en 2002, si FN il y a au 2nd tour, les autres partis lui feront barrage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonzie
Adhérent
Adhérent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 46
Age : 29
Localisation : Yeaaah !
Parti politique et emploi : Front National
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Lun 5 Nov - 20:46

Rez-k a écrit:
les autres partis lui feront barrage...

les partis sans doute

mais pas le ras le bol des gens. L'inaction au bout de 35 ans ca doit chauffer les esprits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rez-k
Visiteur
Visiteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13
Age : 29
Localisation : Caen
Parti politique et emploi : Gauche, étudiant
Date d'inscription : 03/11/2007

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Lun 5 Nov - 22:52

Fonzie a écrit:
Rez-k a écrit:
les autres partis lui feront barrage...

les partis sans doute

mais pas le ras le bol des gens. L'inaction au bout de 35 ans ca doit chauffer les esprits

Passer de 20% au grand maximum, à 50.1%, avoue que c'est pas demain que le FN sera à la tête du pays Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-simple
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 107
Age : 45
Localisation : Tarn (ALBI)
Parti politique et emploi : Apolitique/Athées
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Lun 5 Nov - 23:20

Fonzie a écrit:
Rez-k a écrit:
les autres partis lui feront barrage...

les partis sans doute

mais pas le ras le bol des gens. L'inaction au bout de 35 ans ca doit chauffer les esprits

La preuve oui , sa commence a me chauffé ,
puis aprés on se dit aller !!! plus rien à perdre on y va FEU!!!!!!!!!! france
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://politique-francais.forumsactifs.net/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Mar 6 Nov - 12:31

Fonzie a écrit:

Mais mon préféré reste Le Loup des Steppes, meme s'il a été ecrit par l'adjoint de Dodolf What a Face

Hum. Hermann Hesse était un pacifiste qui a été persécuté par les nationaux-socialistes.
Revenir en haut Aller en bas
WillyNR
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 25
Localisation : Ile-de-France
Parti politique et emploi : DLR-gaulliste social - 1ere année CAP ébéniste
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Dim 11 Nov - 0:30

la raison de l'arrivé au pouvoir des nationaux-socialistes étaient la crise économique qui favorisait le parti puis ses victoires aux élections législatives . Hitler avait participé aux élections présidentielles de 1932 ; 1er tour : 30,1 % et 2e tour : 36,8 %.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonzie
Adhérent
Adhérent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 46
Age : 29
Localisation : Yeaaah !
Parti politique et emploi : Front National
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Dim 11 Nov - 0:37

j'aurais pas dit mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romarius
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 125
Age : 28
Localisation : Nantes
Parti politique et emploi : Etudiant, gauche forte
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Dim 11 Nov - 3:42

A l'époque il y avait moins de partis. Enfin même si le FN passe, j'espère pas qu'on pourra le comparer trop souvent au National-socialisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WillyNR
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 25
Localisation : Ile-de-France
Parti politique et emploi : DLR-gaulliste social - 1ere année CAP ébéniste
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Dim 11 Nov - 14:24

ils y a des raisons pk on traitre le FN De parti raciste ou fascistes , c'est qu'ils y a des groupes de skinheads qui se rangent lors des manifestations patriotiques et nationaux et qu'ils foutent n'importent quoi ou des fois , ceux sont des jeunes militants très radicaux qui en profitent mais ouvertement , le programme du FN me semble moins radical que ca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkomen
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 4
Age : 26
Localisation : Tours (france)
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Dim 11 Nov - 17:18

Julien a écrit:
Kimitake a écrit:
Cool. Bon maintenant faut arriver à dépasser le Front et découvrir les joies du fascisme spirituel.

T'es un malade toi !

PAS DE FASCISME SUR MON FORUM !

SPIRITUEL OU PAS,

LES FACHOS C'EST PAS ICI !

Après on me demandera pourquoi je banni...

Pourtant tu peux être sur qu'il y en a

WillyNR a écrit:
ils y a des raisons pk on traitre le FN De parti raciste ou fascistes , c'est qu'ils y a des groupes de skinheads qui se rangent lors des manifestations patriotiques et nationaux et qu'ils foutent n'importent quoi ou des fois , ceux sont des jeunes militants très radicaux qui en profitent mais ouvertement , le programme du FN me semble moins radical que ca.
Ben pas a moi!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WillyNR
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 25
Localisation : Ile-de-France
Parti politique et emploi : DLR-gaulliste social - 1ere année CAP ébéniste
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Mer 14 Nov - 9:15

CA C'est la meilleur , je me demande si tu le fais exprès ou si tu comprend vraiment rien : TU ME TRAITES DE FASCISTE ALORS QUE TU N'AS MEME PAS COMPRIS MA PHRASE : je te dis que les déglingués du cerveau et de la mantalité ( nazis ) font passer le FN pour un parti raciste ou nazi alors que j'ai consulté l'ensemble de son programme et je ne vois pas en quoi ce qu'il y a de raciste la dedans ( mais j'avoue que dans ce parti il y a une petite dose d'extrême droite noséabonde ) et s'il y a des jeunes militants qui ont des pensées trop radicales ,et qui vont même jusqu'à tabasser et jeter un marocain dans la seine en 95 , ca n apas été manipuler exprès et je te dis qu'il y a même un noir qui a adhéré au FN et vas pas cherchez que c'est un truc pour se camoufler du racisme parce que ce n'est pas vrai . Moi jsui le petit fils d'un ancien combattant qui est mort et jen suis fière qu'il est lutter contre ces salopard de ces facho-bocho pour tenter de préserver au max la démocratie


Dernière édition par le Mer 14 Nov - 9:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WillyNR
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 25
Localisation : Ile-de-France
Parti politique et emploi : DLR-gaulliste social - 1ere année CAP ébéniste
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Mer 14 Nov - 9:19

et d'ailleurs LES NAZIS , JE LEUR FOURRE LEUR TETE DE FACHO , DE BOUGNOULET TOUT CE QUE TU VE DANS LEUR TROU DE CUL DANTIDEMOCRATE Vas y ! ! Vas y ! Vas y !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antares13006
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 53
Localisation : Planète Mars(eille)
Parti politique et emploi : Nouveau Centre (Démocrate non-hémiplégique) ; enseignant libéral
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Mer 14 Nov - 9:23

Et ben, et ben, et ben ExclamationExclamationExclamation

On se calme ici ExclamationExclamationExclamation

Déstressez flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://udf9-10.skyrock.com
WillyNR
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 25
Localisation : Ile-de-France
Parti politique et emploi : DLR-gaulliste social - 1ere année CAP ébéniste
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Mer 14 Nov - 9:28

dsl antares mais quand on traite quelquun de nazi ou de fasciste juste parce qu'on n'a des idées non racistes et qu'ils comprennent le contraire ou le font exprès de le regner ca ne va pas du tout .
amis droite et gauch flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antares13006
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 53
Localisation : Planète Mars(eille)
Parti politique et emploi : Nouveau Centre (Démocrate non-hémiplégique) ; enseignant libéral
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   Mer 14 Nov - 13:44

Oui mais bon ! Permet-moi de te rappeler que tu as un joli bandeau parme au dessus de ta tête avec marqué "MODERATEUR" dessus.

Et dans modérateur, il y a modéré.

Alors assis-toi en lotus et répète après moi :

flower Oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooom flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://udf9-10.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Raisons de mon Engagement Politique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Raisons de mon Engagement Politique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Politique selon Platon
» renseignement pour engagement dans la marine belge
» Fils de politique méritocratie
» Approche socio-politique de l'Asie musulman
» [Politique] Géorgie - Russie - Osséties - Abkhazie- Kosovo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHILE :: Info du forum! :: L'ADMINISTRATION ! :: La direction du Forum ! :: ANTARES13006-
Sauter vers: